Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Focus / Dossiers - Reportages / Historique / Vie locale / Dérèglement climatique de 1693 / Le dérèglement climatique de 1693
Actions sur le document

Le dérèglement climatique de 1693

Y’a plus de saisons, entend-on souvent : le climat est déréglé, la canicule guette, les grenouilles sont déboussolées…  Mais cela ne date pas d’aujourd’hui !  Ainsi, la consultation des documents anciens révèle que le dérèglement de climat des années 1690 entraîna un véritable cortège de malheurs. 

A partir de l’automne 1691, la France subit un dérèglement météorologique : quinze jours de gel en novembre 1691, dix-neuf jours en décembre, vingt-sept jours en janvier 1692, dix-huit jours en février.  Les céréales poussent mal et avec retard.  Les récoltes sont catastrophiques.

Au printemps 1692, Louis XIV commande en personne le siège de Namur.  La pluie tombe sans discontinuer pendant trois semaines et Mme de Maintenon déclare : "Il pleut à verse depuis que nous y sommes ; la ville [Dinant] est crottée à ne pouvoir s’en tirer". 

Le printemps 1693 est humide et froid. L’église ordonne des processions.  Le blé germe en août alors que la chaleur est devenue intense.  Septembre voit un retour des pluies, ce qui entraîne un pourrissement des blés et des récoltes désastreuses.  En octobre de la même année, on fait construire des fours dans la cour du Louvre afin de cuire du pain vendu deux sous la livre.

L’hiver 1693-1694 est très froid et sec, après des récoltes de nouveau médiocres.  Les morts sont nombreux du fait de la faim et des épidémies (typhoïde, scorbut, ergotisme).

Ces décalages météorologiques ont provoqué 2.836.000 décès en deux ans, soit 1.3 millions de plus qu’au cours de deux années moyennes.  La crise de 1693-94 a donc occasionné presque autant de victimes que la guerre de 14-18, mais en deux fois moins de temps et dans un pays deux fois moins peuplé.  C’est l'une des plus grandes catastrophes démographiques de l’histoire de la France. 

(Ces  informations sont tirées d'un  article de Joël Cornette paru dans le magazine HISTOIRE n° 257 de septembre 2001 et consultable à la bibliothèque de Seneffe.)