Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Focus / Dossiers - Reportages / Historique / Vie locale / Omer Lion / Omer Lion

Omer Lion

Le 10 juillet 1930, le conseil communal d’Arquennes décréta que certaines rues de la localité allaient être renommées.  Ce fut notamment le cas de la rue du Bourgmestre, qui devint rue François Deladrière du nom d’un ancien bourgmestre décédé le 15 avril 1928.  La rue du Cimetière fut pour sa part rebaptisée en hommage à Omer Lion, qui y était né mais avait mené bien loin de là une carrière brève mais remarquée. 

Omer Lion était né le 15 avril 1861 à Arquennes. Il avait fréquenté l’école primaire locale, puis l’Académie de Nivelles en architecture et sculpture.  Il avait ensuite fait son service militaire, débutant au troisième régiment d'artillerie en juin 1882 pour atteindre le grade de maréchal des logis en juillet 1886.

Choisissant alors de poursuivre sa carrière en Afrique, il avait sollicité un emploi d’agent administratif auprès de l’état indépendant du Congo.  Le 28 novembre 1886 il s’était embarqué sur le navire « Vlaanderen » et avait rejoint son poste à Boma.

Au début de l’année 1887, il avait été transféré à Banana, pour occuper un poste de comptable.  En mars 1888, Lion avait été rappelé à Boma, où il avait été terrassé par une attaque d'apoplexie le 26 février 1889, mourant dans la fleur de l’âge.

(D'après une lettre du « Souvenir Congolais » de 1930.)