Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Focus / Dossiers - Reportages / Jumelage / 1976
Actions sur le document

1976

En mars 1976, c'était au tour de Seneffe d'accueillir les (250) Pennois pour consacrer définitivement le jumelage des deux cités.

Le samedi 27 mars, les Pennois furent accueillis par les Gilles.  A 18 h, à la Maison des Jeunes, un souper réunissait la jeunesse pennoise et seneffoise; tandis qu'à 21 h c'était à un grand bal Oberbayern que tous étaient invités.   Le dimanche 28 mars, après la messe, une gerbe de fleurs fut déposée solennellement au monument du souvenir.  La journée se poursuivit avec entre autres un concert apéritif donné par le "Cercle Symphonique de Nivelles",  un "Souper de l'Amitié Franco-Belge",  puis une soirée dansante avec la participation du journaliste Claude Delacroix de la RTB.
Le 29 mars à 11h : inauguration de la Place de Penne d'Agenais, suivie par les cérémonies officielles du jumelage; à 19h : surboum d'adieu avec la Continental Sound et le Trio Chanteclair avec le brûlage des bosses et des feux de Bengale.

Ci-dessous : trois photos de l'arrivée à Seneffe de M. Garrouste.  C'est en effet, dans un joli attelage que le Bourgmestre de Seneffe accueillit son homologue Pennois, M. Garrouste, aux limites de la ville et c'est ainsi qu'ils firent leur "Joyeuse entrée" dans Seneffe.

carosse.jpg

1976a11.jpg

philippart1.jpg

Arrivée des Pennois pour l'inauguration de la Place de Penne d'Agenais.

1976a12.jpg

Le ruban est coupé par M. Garrouste, la place Penne d'Agenais est officiellement baptisée.

1976a13.jpg

Le groupe folklorique des Tourtiéraires s'apprête à donner une représentation.

1975a9.jpg

Extrait du discours prononcé par Mr Garrouste,  Maire de Penne, le 29 mars 1976 :

"Au nom de la délégation de Penne, je voudrais tout d'abord vous remercier de l'accueil si extraordinaire, si chaleureux que nous avons trouvé ici.  Au mois de juillet, nous vous avions reçus de notre mieux, certes, mais dans des conditions infiniment plus précaires.  Il est heureux que l'ardeur du soleil et l'exubérance méridionale aient pu masquer à vos yeux la faiblesse de nos moyens et les défaillances de notre organisation.

"Nous garderons un magnifique souvenir de notre séjour à Seneffe.  D'abord, parce que, pour la première fois, un grand nombre d'habitants de Penne ont eu l'occasion de passer ensemble plusieurs jours et ainsi de mieux se connaître et de s'estimer davantage.  De plus, outre le plaisir que nous prenons aux réjouissances qui nous sont offertes, nous avons la joie de retrouver ici des amis qui nous sont déjà très chers.  Depuis l'été dernier, par-dessus les frontières, beaucoup de familles ont tissé entre elles des liens d'amitié qui seront bientôt plus forts que les liens du sang.

"En jumelant nos deux communes, malgré la différence de cadre économique et politique, nous savions que chacun de nous aurait quelque chose à apporter et quelque chose à recevoir.  Dans tous les secteurs de l'activité humaine qu'ils soient d'ordre scolaire, culturel, social, touristique ou culinaire même, la confrontation de nos connaissances et de nos techniques sera enrichissante pour chacun de nous.

"Nous avons voulu que le jumelage devienne l'affaire de toute la population, qu'il la conduise à prendre conscience de la solidarité internationale et des immenses possibilités d'échanges mutuels dans un climat de confiance, de tolérance et de fraternité."

"Ainsi avons-nous le sentiment d'avoir apporté notre modeste contribution à l'établissement d'un ordre politique nouveau capable d'assurer à tous les hommes et à tous les peuples du monde la prospérité économique, la justice sociale et la paix."