Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Focus / Dossiers - Reportages / Jumelage / Penne d'Agenais
Actions sur le document

Penne d'Agenais

En savoir plus sur Penne d'Agenais

Situation
Sise dans le Sud-Ouest de la France, en Lot-et-Garonne, à 30km d'Agen et à 8 km de Villeneuve-sur-Lot, la commune de Penne d'Agenais est le chef-lieu du canton.
Située aux confins de 3 régions naturelles, Guyenne, Quercy et Périgord, Penne d'Agenais est une petite cité de 2402 habitants.
Elle n'est éloignée de Seneffe que de 900 kilomètres, par l'itinéraire Paris-Orléans-Poitiers-Angoulème-Périgueux, Bergerac.
carte.jpg
Une ville basse abrite le port de Penne.  On accède à la ville haute, au caractère médiéval, par un chemin sinueux d'environ deux kilomètres. 
Du plateau de Peyragude, le touriste a sous les yeux un panorama incomparable : les vallées du Lot et du Boudouyssou. De chaque côté, des champs de blé, des cultures maraîchères et des plantations de pruniers.
Parmi les spécialités régionales, on trouve le pruneau, le foie gras (le Musée du Foie gras est situé à Souleilles non loin de Penne d'Agenais) et la cuisine du canard, le vin, les fromages et la tourtière.

Le Pont d'Agen

Accès
Aéroport d'Agen : à 30 minutes de Penne
Train : le TGV Paris Montparnasse-Agen
Autoroute des " 2 mers " A 61 : sortie Agen (30 minutes) ou Aiguillon (30 minutes)
Par la route : RN 21 et RN 113.

Histoire
Penne (du celtique penn : crête) remonte à une époque antérieure aux Celtes. Pendant plus d'un siècle, elle appartint au royaume d'Angleterre. La découverte de nombreuses monnaies romaines dans les environs laisse penser que les Romains occupèrent longtemps le pays.
Jusqu'au XIème siècle, les renseignements sur la ville de Penne sont assez flous; en 1152, par le mariage d'Eléonore d'Aquitaine et d'Henri Plantagenet, duc de Normandie, futur roi d'Angleterre, Penne et l'Agenais entrent dans le domaine anglais.  Richard Coeur de Lion, qui avait reçu l'Aquitaine en apanage, s'installa solidement dans le pays. 
Avec les guerres dites de religion Penne, qui constituait une puissante place forte devait être le théâtre de luttes atroces, tour à tour occupée par les huguenots et par les catholiques.

A voir
Du passé médiéval de Penne d'Agenais, il reste aujourd'hui des traces encore bien visibles.

Porte de Ferracap

1975a2.jpg

L'église de Notre-Dame-de-Peyragude - dont l'existence remonterait au tout début du christianisme - est une halte réputée sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

Notre-Dame-de-Peyragude

photovilain9.jpg

Portail de Notre-Dame-de-Peyragude.

1975a6.jpg

Sur le sceau de la ville figure le château-fort déjà édifié au XIème siècle. . Aujourd'hui, il ne subsiste malheureusement plus que quelques ruines de cet édifice dont le roi Richard Cœur de Lion augmenta les fortifications à la fin du XIIème siècle.

La façade d'origine de l'Hôtel de Ville date du XIIIème. Elle présente une galerie à colonnettes, typiquement mauresque. La façade la plus haute du bâtiment, quant à elle, date du XIXème et s'inspire du style régional de l'époque.
Citons aussi le couvent des Cordeliers, les fossés, les portes de la ville et parmi celles-ci la porte de Ricard (Richard Cœur de Lion)...

Office du Tourisme :

Rue du 14 juillet - 47140 Penne d'Agenais
Tél. : 05 53 41 37 80 - Fax : 05 53 49 38 37

Site officiel de la ville de Penne d'Agenais :
http://www.ville-pennedagenais.fr