Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Commune / Education / E. Com. Arquennes / Projet d'établissement
Actions sur le document

Projet d'établissement

Pour une Ecole de la Réussite:

Nos objectifs

• Favoriser l'épanouissement personnel de l'enfant.

               - Développer les potentialités de l'enfant

               - Mettre en valeur ses capacités.

               - Répondre aux intérêts et aux besoins des enfants.

               - Développer sa créativité.

 

• Entretenir avec l'enfant des relations de confiance et de justice.

       Développer

               - le sens social et le respect des autres.

               - le sens critique,

               - la confrontation loyale des idées et des opinions,

               - le respect des personnes, de l’environnement et des choses,

               - l'autonomie.

 

• Donner les connaissances et les compétences nécessaires à l’intégration de l’enfant dans la vie active comme citoyen responsable.

 

Développer les potentialités de l'enfant.

Mettre en valeur les capacités de l'enfant.

Favoriser l'épanouissement personnel de l'enfant.

Développer la créativité.

 

Dans le cadre du tiers-temps pédagogique (deux après-midi par semaine), les enfants pratiquent différents sports et des activités socioculturelles.

 

Ces activités permettent aux enfants de s'essayer à différentes activités : sports variés,  atelier musical, initiation à d'autres langues, ateliers informatiques (utilisation de différents logiciels, de cédéroms,...).  Elles permettent de trouver une activité dans laquelle l'enfant peut se réaliser, se valoriser, dans un domaine autre que scolaire.

 

Développer sa citoyenneté.

Développer le sens social, le respect des autres et des différences.

Entretenir avec l'enfant des relations de confiance et de justice.

Développer l'autonomie.

 

• Dans le cadre de projets de classe ou d’école, le titulaire proposera aux élèves de voter sur des propositions émises par chacun avant de prendre les décisions définitives.  

 

L'enfant apprend à participer à une décision démocratique:

- en s'informant auprès des personnes compétentes;

- en faisant passer l'information sur les décisions prises;

- en écoutant les autres;

- en s'exprimant, en exposant calmement et clairement son point de vue et celui des enfants qu'il représente;

- en restant objectif; 

- en mesurant la portée des actions, des paroles, des décisions et éventuellement des distractions.

 

L'enfant apprend qu'il est possible de modifier les règles:

- en oeuvrant à l'intérêt du groupe;

- en envisageant, après réflexion et discussion, les différentes possibilités d'action.

- en veillant à l'exécution des résolutions retenues.

 

L'enfant prend conscience:

- de l'importance du dialogue;

- de la nécessité des règles de vie.

L'enfant prend des responsabilités

 

• Certains projets développés dans les classes sont le reflet des besoins et des demandes des enfants (pédagogie par projets).  Les enfants vivent la démocratie et la citoyenneté en classe, dans l'école.  Ils comprennent ainsi les droits et les devoirs de chacun.  Ils apprennent le respect de soi, des autres, de la société et de l'environnement.

• Participation à différents projets sociaux et humanitaires.

Permettre à l'enfant de trouver son équilibre et son épanouissement.

Donner les connaissances et les compétences nécessaires.

Aider les enfants en difficulté.

 

L'équipe éducative, en respectant le rythme de chacun:

 

1)  guide les enfants dans la construction de leur savoir en leur donnant les outils nécessaires pour se développer progressivement de manière autonome et devenir des acteurs dans la vie économique, sociale et culturelle.

 

  L'apprentissage de la lecture

 

Amener les enfants à lire efficacement, très rapidement grâce à l'anticipation, la découverte des divers messages de la communication écrite.

 

-  L'apprentissage avec le maître dans la classe par une méthode fonctionnelle qui se base sur l'intérêt de l'enfant, sa vie, en pratiquant des écrits vrais.

Une attention toute particulière est donnée à la théorisation sur la lecture dans des activités tantôt collectives, tantôt individualisées, par le titulaire qui connaît bien ses enfants.

 

  L'apprentissage d’une seconde langue

 

Dès la 3ème année maternelle et jusque la 6ème année primaire, les enfants sont sensibilisés à  la musicalité d'une autre langue chaque semaine : 1 heure d’anglais (M3-P4), 2 heures de néerlandais ou d’anglais au choix (P5-P6). Le vocabulaire est brassé quotidiennement avec les titulaires qui relaient les cours d’anglais (auxquels ils participent également (de la M3 à la P4)). Les enfants peuvent le fixer ainsi plus rapidement.

 

  La familiarisation avec l’outil informatique

    

- La maîtrise des moyens d'information modernes: le cédérom, le réseau Internet, le courrier électronique, différents supports de l’information, ... est atteinte grâce des activités organisées une heure par semaine avec le titulaire et des animateurs spécialisés.

- L'utilisation performante du clavier par des cours appropriés avec des logiciels de traitement de texte et des animateurs spécialisés.

 

  Le développement de l’esprit scientifique

 

Expérimentation scientifique

 

L'enfant apprendra à entreprendre et à réaliser un projet.  Il mettra en oeuvre toute une série de compétences et de connaissances.  Il émettra des hypothèses, vérifiera par l'expérimentation, tirera des conclusions et interprétera les résultats de son expérience.  Il développera sa logique, sa créativité, son sens de la recherche, sa coopération avec ses condisciples.  Il apprendra à défendre son point de vue, la discussion constructive, à écouter les autres,...  Toutes les compétences pour une vie future riche et pleine de promesses.

 

L'enfant évoluera à son propre rythme, au maximum de ses possibilités.  Il y apprendra également l'autonomie.

 

Il l'acquerra également cet esprit mathématique grâce aux différentes approches mises en place dans les apprentissages.

 

2)  guide les enfants dans la construction de leur savoir-être en associant très étroitement les enfants, les parents, les enseignants, la direction de l’établissement et le centre P.M.S. à l’éducation des enfants. 

 

En leur donnant des limites connues et bien comprises de chacun et en leur donnant la possibilité de s’exprimer sur les problèmes qui peuvent survenir, les enfants apprennent à faire confiance en l’adulte.  Une oreille attentive leur est toujours consacrée soit chez le titulaire, soit chez le directeur de l’établissement.  Un partenariat avec les parents est souhaité et indispensable.  Un trio gagnant : Parents – Enfants – Equipe éducative.

 

 

3)  organise des concertations hebdomadaires.  Celles-ci permettent aux enseignants de se réunir pour:

 

- discuter sur l'organisation des cycles dans notre école;

- planifier les apprentissages pour le travail en cycle;

- organiser le passage du dossier "matière" à la classe supérieure;

- étudier les problèmes pédagogiques des enfants et rédiger le dossier des années complémentaires afin de mieux organiser la suite des apprentissages;

- présenter et discuter des expériences menées en classe et des problèmes rencontrés par les enfants et les enseignants;

- discuter de l'évaluation formative: Comment l'organiser?  Quelle est sa nécessité ? Sa fréquence?

- discuter de l'organisation de l'individualisation des apprentissages au sein des classes.  Comment l'organiser?

- discuter de l'organisation de la différenciation des apprentissages au sein des classes ou du cycle.  Comment l'organiser?

- approcher et maîtriser le courrier électronique.  Réfléchir à son utilisation et sa nécessité pour les communications inter-écoles : envoyer ses écrits pour la création d'un journal sur Internet.

- discuter et organiser des évaluations sommatives et certificatives communes en fin d'année pour les années P2-P4: contenu commun, comment l'organiser et communication aux parents du plan des révisions avant les épreuves. (P6: épreuve externe commune organisée par la Communauté française en juin).

4)  met en place progressivement la différenciation dans les apprentissages.

 

Les enseignants prépareront les apprentissages en variant les modes d'approches et de découvertes.  Ils varieront également l'organisation de la classe, les matériels d'apprentissage et les collaborations entre les enfants.


5)  organise des moments d'accompagnement pour les enfants en difficulté.

 Exemples:

         - Organisation régulière de périodes de remédiation en différenciant les apprentissages.

         - Travail en groupes restreints afin de pouvoir individualiser l'apprentissage.

         - Organisation de groupes de besoin.

         - Exercices sur fichiers selon les besoins individuels.

         - Explications individuelles données par le maître.

         - Monitorat organisé.

         - Manipulations de matériels spécifiques à la remédiation visée.

 

Les enfants qui ne rencontrent pas de problèmes réalisent des exercices de dépassements par l'utilisation de fichiers d'exercices ou pratiquent le monitorat.

 
6)  organise des ateliers 5-8.

 

Organisation d'ateliers en groupements 5-8 ans (2 périodes par semaine pendant un trimestre) avec l'aide de deux enseignantes maternelles et de trois enseignants primaires.

Ces ateliers développent les contacts sociaux, l'entraide entre les enfants et permettent un passage plus facile à l’école primaire (connaissance des futurs titulaires).

 
7)  transmet les référentiels.

 

En fin d'année, les référentiels construits par les enfants suivent les enfants tout au long de leur scolarité.  De nouveaux référentiels adaptés sont construits pour être plus pratiques, plus efficaces.

 
8)  assume la continuité tout au long d'un degré.

 

Les enseignants gardent la même classe pendant deux années afin de mieux connaître et suivre les enfants tout au long d'un même degré.

 

9)  fait prendre conscience du statut de l'erreur

 

L'erreur fera partie intégrante de l'apprentissage.  Elle ne sera plus sanctionnée mais sera au contraire source d'ajustements et de dépassements de soi.

 

10)  conçoit une évaluation au service de l’enfant

 

Une évaluation sera conçue pour être au service de l'enfant:

 

- Une évaluation formative qui assure une connaissance approfondie des lacunes de chaque enfant grâce à l'utilisation d'une grille d'analyse.

- Une évaluation sommative qui établit un bilan des connaissances et des compétences acquises.

- Une évaluation certificative qui établit un bilan et confirme le niveau des acquisitions et des compétences des enfants.  L'école participent aux différentes évaluations externes organisées par la Communauté française et les analyse à fin d’améliorer son enseignement.  Le C.E.B. est octroyé en fin de 6ème année primaire selon les résultats obtenus à l’épreuve externe commune de juin et selon les règles mises en place par les circulaires ministérielles.

 

11)  assure la continuité dans les apprentissages.

 

A la fin des cycles, soit en 2ème année primaire, soit en 6ème année primaire, le maintien n'aura lieu que s'il y va de l'intérêt de l'enfant, et cela, après sensibilisation des parents et en concertation avec les membres du centre P.M.S. et les membres de l'équipe éducative.  Une fois les compétences nécessaires atteintes, l’élève pourra poursuivre sa scolarité.

 

Dans le cycle 8-12 ans, le maintien ne sera appliqué que dans le cas où l'enfant aura échoué à l'épreuve certificative externe (organisée par la Communauté française) à laquelle il aura participé.

 

12)  organise la transition entre l'enseignement secondaire et primaire.

 

En accord avec le P.O., des journées d'échanges seront organisées entre les élèves et les enseignants du degré supérieur de l'enseignement fondamental et les élèves et les enseignants des deux premières années du secondaire au sein des établissements scolaires secondaires.

 

Objectifs recherchés.

 

- Etablir un contact sérieux entre ces deux composantes d'un même monde.

- Permettre aux différents acteurs d'éducation de vivre la réalité quotidienne des élèves.

- Sécuriser les élèves en leur donnant une information sur la continuation de leurs études, sur ce que l'on attendra d'eux.

- Organiser des débats sur des sujets tels que: le développement global, la citoyenneté, les matières et méthodes de travail, les devoirs, le suivi des élèves devant les difficultés ou l'échec, l'attitude positive des enseignants vis-à-vis des enfants rencontrant une difficulté ...

 

Permettre à l'enfant de prendre conscience de l’importance de la gestion de sa santé par son alimentation, son  rythme personnel, son intervention dans le monde domestique et routier

 

Des activités organisées par le Centre de Santé de Bracquegnies, par un centre hospitalier et par la police seront dispensés dans différentes classes.  Des projets d’alimentation équilibrée sont mis en place dans différentes classes. Des fruits variés selon les saisons seront distribués gratuitement régulièrement aux enfants  (si le projet est accepté par la Communauté française) afin de leur apprendre leur goût, leur importance pour leur santé et favoriser ainsi leur consommation.

Grille évolutive.


La mise en place soutenue de la différenciation.

 

Les concertations seront l'occasion de partager les expériences sur les différentes stratégies mises en place pour aborder les matières ainsi que pour remédier et combler les lacunes des enfants en difficulté. Les différentes matières abordées seront parfois présentées différemment selon le niveau de compréhension des enfants si nécessaire.