Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Commune / Education / E. Libre Seneffe / Le projet illustré
Actions sur le document

Projet d'école

Le texte ci-dessous constitue notre projet d'établissement. Ce document exprime notre volonté collective de réaliser le projet éducatif et pédagogique de notre Pouvoir Organisateur en réalisant pendant les trois prochaines années les quelques actions définies comme prioritaires par et pour notre communauté éducative. Celles-ci s'inscrivent dans le cadre du décret " Missions " du 24 juillet 1997 et en cohérence avec l'inspiration du projet éducatif du réseau, " Mission de l'école chrétienne ", ainsi que des projets pédagogiques de la FédEFoc et de la FESec.

La réalisation de ce projet d'établissement qui est une œuvre collective nécessitera la collaboration des différents partenaires : élèves, parents, enseignants, direction, pouvoir organisateur, acteurs externes.
Cette responsabilité partagée par les différents acteurs s'exerce à toutes les étapes du projet :
  • sa conception
  • sa réalisation
  • son évaluation

La mise en œuvre de notre projet d'établissement ne débute pas avec l'obligation décrétale :
elle s'inscrit dans la continuité des actions entreprises ces dernières années et dans la tradition de notre école. Ces réalisations déjà présentes constituent un appui important sur lequel les innovations projetées s'enracinent. C'est pourquoi on trouvera également des traces de ce " capital de départ" dans le texte ci-dessous.

Le projet d'établissement représente une intention que nous nous engageons à concrétiser. En choisissant ces quelques priorités, notre objectif est de les faire aboutir. Bien sûr, ces intentions devront être confrontées aux réalités du terrain et notamment à une disponibilité des moyens nécessaires à leur mise en œuvre. Pour effectuer cette confrontation entre nos intentions et nos actions, nous nous engageons à évaluer régulièrement l'avancement de notre projet ainsi que les résultats au terme de trois ans. Pour respecter la dimension partenariale de ce projet d'établissement, l'évaluation de celui-ci s'effectuera notamment au conseil de participation qui en a reçu mandat. Si des actions n'ont pu aboutir, si des défis n'ont pu être relevés, au moins devrons-nous en identifier les raisons et mettre en œuvre les actions de régulation nécessaires.

Cette introduction décrit l'esprit dans lequel nous souhaitons que ce texte soit lu tant au départ qu'au terme de notre projet d'établissement.


Identification de l'établissement

Le Pouvoir Organisateur est le "Comité scolaire des écoles libres mixtes subventionnées de Seneffe " ASBL, ayant son siège social 17, rue Général Leman à 7180 Seneffe.

L'établissement est l'Ecole fondamentale Saints Cyr et Julitte située 6, rue Général Leman à 7180 Seneffe. Il s'agit d'une école fondamentale.

1 Le projet pour l'élève.

L'organisation de l'enseignement par cycles

Dans notre école, l'enseignement est organisé par cycles. Entre 6 et 12 ans, les élèves sont suivis par un même titulaire pendant les deux années du cycle. Cette organisation existe actuellement jusqu'en 4éme année.
Il sera étendu dans le cycle 10/12 au courant des 3 prochaines années.

En première année de cycle, les élèves construisent leurs outils de référence destinés à être complétés et encore utilisés en deuxième année de cycle. Chaque élève garde donc ses cahiers, ses outils, ses référentiels tout au long du cycle. Des activités communes sont organisées, en groupes d'âges différents, à l'intérieur du cycle, et en intercycles, dans le cadre de projets, sous forme d'ateliers de jeux, d'art, de bricolage, de développement corporel, de langage, d'expression… et cela au rythme de 1 fois par semaine ou une fois par quinzaine.

L'organisation de projets de classes, de cycles et aussi d'école.

Toutes les composantes de l'école sont en projet, tant au niveau des classes individuellement qu'en cycles. Quant à l'école, son projet touche à l'environnement.

En effet, l'environnement immédiat de l'école est très riche tant au niveau de la nature que sur les plans historique, géographique ou économique et permet à l'école de dégager une priorité pour les 3 prochaines années, en accentuant les actions concrètes par rapport à cet environnement immédiat : ces actions seront basées sur les principes de découverte, d'observation, et d'étude de cet environnement immédiat ( à titre d'exemple, l'observation du centre du village et la réalisation d'une maquette pour représenter celui-ci, l'observation et la découverte du monde animal et végétal de la région, etc…).

Les Chartes de Vie

Chaque classe ou groupe de classes élabore sa charte de Vie. Cette Charte reprend ainsi les valeurs et les attitudes que l'on veut promouvoir et respecter en cohérence avec le projet éducatif de l'école.
Chaque classe organise régulièrement son Conseil de Coopération.

Le conseil de coopération réunit tous les élèves de la classe avec l'instituteur ou l'institutrice afin de gérer ensemble la vie en classe, comme:
  • l'organisation du travail, des jeux, des responsabilités
  • les projets
  • les relations interpersonnelles
C'est un lieu de gestion où l'on s'exerce à analyser, comprendre, prévoir, planifier, décider, organiser, évaluer, trouver des solutions.

C'est un lieu où chacun a sa place, où chaque enfant est reconnu avec ses faiblesses et ses forces, et accepté tel quel, quelle que soit sa personnalité ou sa culture…

C'est un lieu où on accorde autant d'importance au groupe qu'à l'individu.

On y apprend ce que signifient des concepts tels que liberté, respect des autres, droits collectifs, individuels, devoirs, responsabilité.

C'est un lieu où on apprend à se comprendre et s'entraider.

C'est un lieu de résolution de problèmes : vivre ensemble engendre des conflits. L'objectif du C. de C. n'est pas de les éliminer mais d'apprendre à les régler. A cette fin, on développe l'habileté à s'exprimer, de façon claire et civilisée.

C'est un lieu de recherche de consensus.

C'est un lieu où sont exprimées félicitations et critiques.
Il est important que chacun soit informé des beaux gestes posés par les enfants. Les félicitations sont donc toujours à l'ordre du jour. Les critiques font prendre conscience des difficultés que rencontrent certains élèves qui se plaignent d'insultes , de comportements agressifs, de chantage dont ils sont victimes. Ces problèmes sont solutionnés par le groupe.

Le C. de C. se réunit une fois par semaine pendant 15 à 50 minutes suivant l'âge des enfants, dans un local où les élèves ont suffisamment d'espace pour s'asseoir en cercle, afin que chacun puisse se voir.

Les méthodes

Un programme d'apprentissage de la lecture par la méthode Mémo - méthode d'origine canadienne - pluridisciplinaire et fonctionnelle est utilisée de la première à la quatrième année primaire.

L'outil informatique est employé dans l'école dès les classes maternelles jusqu'à la sixième : les logiciels Logo, Elmo International, Elmo 1 et 2 sont utilisés. L'apprentissage du traitement de texte, l'utilisation de CD-ROM didactiques, l'accès à Internet sont aussi appliqués. L'outil informatique est présent dans chaque classe. En outre un local informatique a été aménagé.

Nous souhaitons également développer l'usage d'une bibliothèque/centre de documentation grâce à l'aide de parents.

L'accueil de l'enfant

Les partenaires de la communauté éducative souhaitent continuer à proposer un accueil de qualité aux enfants. C'est ainsi qu'un encadrement et des activités variées sont organisées dans le cadre d'une garderie.
Une surveillance des devoirs y est également assurée.

2 Le plan d'action pastorale

Une équipe d'animation pastorale s'est constituée au sein de l'école.
Cette équipe
  • diffuse les outils pédagogiques
  • s'informe en participant aux réunions du groupe " Pêche ",
  • informe leurs collègues,
  • suscite des moments et des lieux de partage, de prière, liés ou non aux temps liturgiques ( comme les temps de l'Avent et du Carême),
  • promeut la place de la prière et de l'Eucharistie,
  • collabore avec la paroisse, les catéchistes et les mouvements de jeunesse.

3 Les actions de transition

Liaison maternelle-primaire

Cette liaison, dans le cadre du cycle 5/8 trouve naturellement sa place dans le cadre de concertation entre les deux niveaux d'enseignement, les ateliers et les référentiels.

Liaisons intercycles dans le primaire

L'école pratique les concertations entre les différents cycles pour assurer la continuité de l'apprentissage.

Liaison primaire-secondaire

Chaque année, une information est donnée aux parents au sujet des programmes offerts par les écoles secondaires de la région. Des animations sont réalisées pour les élèves en collaboration avec les équipes PMS pour dédramatiser le passage. Enfin l'école souhaite étudier sérieusement la mise en place de passerelles entre les deux niveaux d'enseignement.

C'est ainsi que le Conseil de Participation a décidé de coopter un membre de la direction d'une école secondaire de la région et d'organiser des concertations entre les équipes éducatives de 6ème année primaire et 1ère année du secondaire.

Intégration des élèves issus de l'Enseignement Spécial

Nous souhaitons cette intégration optimale et nous l'estimons possible moyennant l'accord de l'enseignant concerné, l'aide du PMS, la collaboration de la part de l'école d'origine et enfin l'aide de personnes compétentes sur le terrain en fonction du handicap.

L'assistance aux élèves en difficulté d'apprentissage

Un plan et une méthode d'apprentissage sont mis en place en collaboration entre titulaires, PMS et parents. Des rencontres régulières avec les parents, pour le suivi, sont mises sur pied. Une différenciation des activités est organisée afin de permettre à ces élèves d'avancer à leur rythme.

Pour de tels enfants, il est parfois envisagé d'autoriser les deux années du cycle en trois ans. Dans les cas extrêmes, on oriente l'élève, avec l'avis du PMS, vers un enseignement plus adapté ( Enseignement Spécial ).

L'ouverture aux différentes cultures

L'école a la chance d 'exister dans un environnement multi-culturel. Cet environnement est une richesse. L'école mène donc une politique d'intégration interculturelle par le respect dû aux cultures différentes.

4 Le projet pour l'enseignant

L'enseignant est acteur dans une équipe éducative au service de l'élève.

Actions prioritaires de l'équipe éducative.

Concertations entre enseignants d'un même cycle et de cycles différents pour préparer les projets, assurer la continuité des apprentissages, créer ensemble des grilles de compétences afin de pratiquer l'évaluation formative, favoriser la réussite des élèves en difficulté(s) en pratiquant l'analyse des prises d'indices par chaque membre du personnel observant le même élève (regard pluriel).

Programme de formation au service de l'école

- Par la formation continuée.

C'est ainsi que dans les trois ans à venir, tous les enseignants auront suivi au moins 5 journées de formation ayant pour objectif l'apprentissage constructiviste ( enfant acteur ). Des formations sont en cours actuellement (informatique, agent d'implantation du Programme Intégré ).

- Par la lecture de publications pédagogiques

Le Savoir calculer est une priorité de formation d'école.

Cela a commencé par une formation continuée pour le cycle 5/8 et cela se poursuit dans le cadre des conférences pédagogiques en collaboration avec d'autres écoles et l'animatrice pédagogique d'entité pour traiter de l'organisation des nombres, de la construction des nombres, des propriétés des opérations, des fractions, dans l'esprit constructiviste en continuité de 2,5 à 12 ans, cette action se concrétise par l'organisation d'ateliers pour les élèves.