Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Commune / Services communaux / Amendes administratives / Doc / Le nouvel agent constatateur sans langue de bois !
Actions sur le document

Le nouvel agent constatateur sans langue de bois !

agent-constatateur2.jpgArno Depelseneer, 21 ans, est le nouvel agent constatateur de l’administration communale. Il rêvait de proposer ses services aux citoyens de Seneffe, sa commune d’adoption depuis quelques mois. Son souhait s’est réalisé au terme d’une sélection minutieuse. Arno a été choisi parmi vingt-cinq candidats. Les clés de son succès : «Son ouverture aux autres».

Quel est votre sentiment à l’entame de votre nouvelle fonction ?
«Je suis ravi de pouvoir me rendre utile dans ma commune. J’y ai emménagé voici quelques mois et j’avoue avoir été très agréablement surpris. C’est un réel plaisir d’œuvrer dans un tel environnement.»

Comment appréhendez-vous votre rôle d’agent constatateur ?
«Ma principale mission sera de jouer le rôle de relais entre la commune et le citoyen. Un agent constatateur est avant tout un vecteur de dialogue, de sensibilisation et de prévention auprès de la population. Proximité et prévention, voilà les maîtres-mots de mon action pour tenter de rendre la commune plus agréable encore.»

Quelles sont vos priorités ?
«Nous veillons à l’application du Règlement Général de Police de la commune de Seneffe dans son ensemble. Je serai, néanmoins, particulièrement attentif aux problématiques de stationnement et aux dépôts sauvages.»

Pourquoi le stationnement ?
«Tout simplement parce qu’un automobiliste mal garé peut mettre en danger les usagers faibles, et tout spécialement les piétons.»

Et les déchets ?
«Car il s’agit d’une priorité des citoyens. La propreté influence toute une série de comportements et valorise l’image d’une commune. Nous luttons, bien évidemment, contre les dépôts sauvages. Les contrevenants doivent savoir que nous pouvons fouiller les poubelles pour remonter leurs traces et dresser procès-verbal si nécessaire. Mais les Seneffois ont aussi un rôle à jouer. Ils doivent, notamment, veiller à ne pas sortir leurs poubelles avant 18h00, la veille de la levée. La sensibilisation et le dialogue seront là aussi de rigueur.»

Que faire si le dialogue est rompu ?
«Nous pouvons verbaliser. Le fonctionnaire sanctionnateur se charge alors du suivi du dossier. Mais il s’agit, je le répète, d’un outil d’ultime recours, quand toutes les autres voies ont été épuisées.»

Quelle est votre principale qualité ?
« Je suis ouvert aux autres. J’écoute et je reste toujours calme.»