Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Commune / Services communaux / Environnement / Actualités / Le nourrissage des animaux sur le domaine public.
Actions sur le document

Le nourrissage des animaux sur le domaine public.

Nous aimons tous les animaux. Nourrir les canards, les oies et autres oiseaux du quartier reste une attitude humble guidée bien souvent par un acte de bonté. Ce geste risque cependant d’attirer beaucoup d’ennuis…

Rassembler les restes de denrées alimentaires et les porter aux animaux, un réflexe qui nous semble normal. Or, ce geste a un impact sur ceux-ci et l’environnement.

Légalement, il est interdit de nourrir les animaux sauvages ou errants dans les espaces et lieux publics.

Pourquoi est-ce interdit ?

  • Cela modifie les habitudes des animaux qui tombent dans la facilité et la dépendance vis-à-vis de cette source de nourriture.
  • Un apport artificiel de nourriture profite d'abord aux espèces opportunistes telles que: pigeons, rats, corneilles noire, chats errants, renards, etc.
  • La nourriture « humaine » ne convient généralement pas aux animaux. Elle les rend plus sensibles aux maladies.
  • Plus il y a de nourriture, plus il y a  d’individus pour une même surface.
  • La nourriture non absorbée finit par pourrir dans l’eau. Cela peut aussi donner lieu à des odeurs nauséabondes.
  • Les individus deviennent agressifs entre eux et envers l’être humain.
  • Préjudices pour votre propre salubrité et tranquillité.
  • Notre Règlement Général de Police interdit le fait d’attirer, d’entretenir ou de contribuer à la fixation d’animaux sauvages ou errants, notamment en leur distribuant de la nourriture. Cette règle ne s’applique pas pour le nourrissage des oiseaux du jardin en hiver (boule de graisse).

Nos recommandations

  • Ne nourrissez pas les animaux sauvages ou errants.
  • Gardez la nourriture pour les animaux domestiques à l'intérieur.
  • Au lieu de jeter vos excédents alimentaires, pensez à les recycler.

 En conclusion, laissons la nature faire son œuvre, c'est la meilleure aide qui puisse être apportée aux animaux... C'est aussi le moyen le plus efficace pour assurer une bonne cohabitation entre l'homme et ces derniers !