Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document

2010-03-23

Ce qui s’est dit lors de la réunion du 23 mars 2010
de la Commission Sécurité-Environnement du Parc Industriel de Feluy
 
 
Toutes les communes de Wallonie doivent mettre en place un Plan Général d’Urgence et d’Intervention afin de permettre un engagement rapide des moyens de secours disponibles et réaliser une coordination optimale des moyens.
 
En ce qui concerne le zoning industriel de Feluy, des accords de coopération se sont révélés indispensables pour plusieurs raisons : entreprises à cheval sur les deux communes, deux services incendies, deux zones de police, deux arrondissements judiciaires, deux cellules de crise.
 
D’un commun accord entre les deux communes, il a été décidé de répartir les entreprises relevant de la coordination stratégique :
            Pour Ecaussinnes : Vos, Polymer Contractor, Ineos, Afton, Total Petrochemicals Feluy, Chemviron Carbon ;
            Pour Seneffe : BASF, Dépôt Total Feluy, Hainaut Tanking, Total Petrochemicals Research, Geocycle, Sol, Air Liquide, Hydrofel.
 
Si un incident se déroule dans une entreprise, la commune qui en a la charge réunit son comité de coordination stratégique et assure la protection de la population des deux communes. Le Bourgmestre (ou son représentant) de l’autre commune participe à ce comité de coordination et met à disposition l’ensemble des moyens disponibles utiles à la gestion de la situation d’urgence.
 
En ce qui concerne les disciplines 1 (pompiers) et 3 (police), la première intervention est assurée soit par Braine-le-Comte soit par La Louvière pour les pompiers et soit par la Haute-Senne, soit par Mariemont pour la police selon les accords prévus.
 
Présentation du Plan Particulier d’urgence et d’Intervention SEVESO du dépôt Total de Feluy
 
Le Gouverneur de la Province est chargé de réaliser, pour chaque entreprise SEVESO seuil haut de la province, un Plan Particulier d’Urgence et d’Intervention (PPUI) qui complète le Plan Général d’Urgence et d’Intervention (PGUI) de la province.
 
Ce plan se base sur les rapports de sécurité de l’entreprise. Il est composé de 3 chapitres :
 
1)      « Chapitre 1 : préparation aux situations d’urgence » qui comprend des informations sur l’entreprise (la localisation, les alentours, description des infrastructures, des produits, les facteurs de risques, les scénarios d’accident, …)
2)      « Chapitre 2 : gestion des situations d’urgences » qui comprend les moyens d’alerte, les mesures de protections de la population et des informations concernant les commandements opérationnel et stratégique.
3)      « Chapitre3 : Fin de la situation d’urgence » qui comprend les étapes de la levée de la situation d’urgence et la transition vers le rétablissement.
 
La présentation précise du plan de la société TOTAL DEPOT est faite en séance.
 
Incorporation du bio-éthanol dans l’essence au dépôt TOTAL de Feluy
 
M. Houriez nous présente la mise en place du projet d’incorporation d’éthanol dénaturé à l’essence lors du chargement des camions et des wagons-citernes pour répondre à l’imposition européenne d’un mélange de 4% d’éthanol à l’essence.
 
Des tanks existants ont été adaptés pour ce projet. Il n’y a donc pas de tank supplémentaire.
 
Au niveau sécurité/Environnement, les mesures nécessaires (étude de sûreté, défense incendie, contrôle de l’eau, récupération des vapeurs) ont été prises. Ce projet devrait entrer en fonctionnement dans environ 1,5 mois.
 
Information sur les torchères – Total Petrochemicals Feluy
 
Suite à l’incident survenu le 2 mars 2010, M. Guillaume nous informe sur le fonctionnement des torchères.
 
Les torchères sont utilisées en cas de fluctuation du process, de maintenance planifiée, de défaillance mécanique ou instrumentale et en cas d’émergence afin de pouvoir mettre le site en sécurité.
 
Le problème du panache de fumée noire observé provient d’un problème de fissure au niveau du collecteur de vapeur.
 
Afin de pouvoir résoudre ce problème, il faut :
1)      préparer le matériel à remplacer
2)      coordonner les intervenants
3)      planifier les opérations en fonction de la météo et des unités à mettre à l’arrêt.
 
En fonction de ces 3 paramètres, les réparations peuvent être espérées pour le mois de juin.
 
 
Pour la Commission,
M. Baudelet                                                                                                   M. Benjelloun
Rapporteur.                                                                                                   Président.

Rue des Canadiens, 17
7180 Seneffe

064/52.17.26

064/52.17.38

environnement@
seneffe.be

Lundi au vendredi de 8h30 à 12h
Lundi , mardi et jeudi de 13h00 à 16h30