Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Cultes et Philosophies / Maison de la Laïcité de Seneffe / Le Journalisme d’investigation a-t-il un avenir ?
Actions sur le document

Le Journalisme d’investigation a-t-il un avenir ?

Conférence-débat avec Bruno Clément, rédacteur en chef du JT sur la RTBF - Entrée Gratuite !
Quand ? Le 27/05/2016,
de 20:00 à 22:25
Où ? La Rotonde (rue du Canal, 8 à 7180 Seneffe)
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

 Le journalisme d’investigation - appelé aussi journalisme d’enquête - requiert simultanément l’endurance du marathonien, une totale indépendance face aux pouvoirs de tout poil, une profondeur d’analyse imperméable à la tentation de l’audimat et de la course au scoop. Visant à révéler des informations cachées en les recoupant et les vérifiant, le journalisme d’investigation nécessite des enquêtes souvent longues et minutieuses, avec parfois des prises de risque car les révélations du journaliste d’investigation dérangent la plupart du temps. Le Watergate, les scandales du sang contaminé, des écoutes de la NSA ou des Panama’s paper résultent tous du travail de longue haleine de journalistes d’investigation. Mais les grands groupes de presse, avides de résultats financiers performants et sous pression des annonceurs publicitaires et pouvoirs divers, sont-ils prêts à investir sans compter dans ce type de journalisme, quand l’info sensationnelle quotidienne – qu’une autre info plus sensationnelle encore chassera dès le lendemain – assure l’audimat au moindre coût ?     

   Le vendredi 27 mai 2016, la maison de la laïcité de Seneffe accueillera Bruno Clément, actuel rédacteur en chef du JT de la RTBF,  pour nous parler de l’avenir du journalisme d’investigation.      

 

Notre conférencier : A 44 ans, Bruno Clément est devenu récemment le rédacteur en chef du JT à la RTBF, après avoir animé dès 2006 le magazine d’investigation « Questions à la Une », où il succéda à Jean-Claude Defossé. Licencié en Journalisme et communication de l’ULB, il a commencé sa carrière à l’Agence Belga en 1996, a été chroniqueur judiciaire à La Dernière Heure de 1997 à 1998, avant de rejoindre la RTBF, où il a travaillé tant en radio qu’en télévision. Il est également professeur invité à l’IHECS.