Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Tourisme / Historique / Batailles / Le moulin brûlé / Le moulin brûlé
Actions sur le document

Le moulin brûlé

Une légende dit :

Or au début de l’été 1794, les troupes républicaines françaises s’avançaient triomphalement en Belgique, refoulant devant elles les armées autrichiennes.

Le 2 juillet, un important détachement français, commandé par le général François-Severin Desgraviers Marceau arriva aux environs de Seneffe, par les hauteurs de Bel ; les autrichiens occupaient le village derrière la Samme. Les officiers français s’aperçurent avec surprise que les moindres mouvements de leurs troupes paraissaient aussitôt connus de l’artillerie autrichienne qui les mitraillait avec un précision étonnante. Après quelques temps, ils constatèrent que les ailes du moulin cependant arrêté pendant la bataille, occupaient des positions diverses et portaient des toiles de différentes couleurs.

Il n’en fallut pas plus pour comprendre que le meunier était un espion qui renseignait l’ennemi. Aussi fut-il vivement saisi et pendu à une aile de son moulin, lequel fut ensuite incendié. Ainsi périt le « Monnier de Seneffe ».

Cette légende est très connue dans le Borinage alors que même les vieux seneffois ne la connaissent pas ou presque.