Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Tourisme / Office du tourisme / Promenades / Fam.-Buisseret
Actions sur le document

Promenade de Familleureux à Buisseret

6,5 Km


Le départ a lieu en face de l'ancienne maison communale de Familleureux, construite en 1871, au coin de la rue Ferrer. Jadis, ce lieu s'appelait "Betché" à cause de la ducasse du même nom.

Empruntant la rue Aveau, on remarque au pignon d'une maison, à droite, la chapelle Saint-Léger érigée en 1870.

La place du village de Familleureux mérite vraiment qu'on s'y attarde.
Le presbytère a l'aspect d'une haute maison à étage ornée de fenêtres encadrées de solides pierres de taille. A côté de la cure, à l'endroit actuel du parking, se trouvait la grange de la dîme, qui figure sur les anciennes cartes de Ferraris et qui fut probablement bâtie en 1619.

Au XVe siècle, la Seigneurie de Familleureux passa par voie d'achat à Wauthier de Bonsies, dit "Fier-à-Bras".

Un épisode de la vie de ce seigneur est commémoré dans un remarquable bas-relief qui se trouve dans l'église : selon la tradition, "Fier-à-Bras" se préparait à ravager le territoire d'Houdeng dont les manants l'avaient offensé, ceux-ci, au nombre de neuf, se présentèrent au seigneur pour implorer son pardon.

Mais "Fier-à-Bras", après avoir tué le premier, se préparait à occire les suivants quand l'apparition de la Sainte Vierge lui aurait fait remettre son glaive au fourreau, épargnant ainsi de la mort les autres manants d'Houdeng.
Sur la place du village, entre l'église et le presbytère, s'élève le "château". Fortifié au Moyen Age, ses tourelles et ses mâchicoulis ont fait place à une construction plus moderne. En mai 1945, un violent incendie emporta toute la toiture avec la magnifique charpente et la cage d'escalier.
Le château fut sauvé grâce au dévouement des habitants, des pompiers de La Louvière, des Américains et des prisonniers allemands qui étaient là.
L'église, entourée du vieux cimetière (monument et site classés) se compose de trois parties distinctes :

- Le choeur, l'ancienne chapelle castrale, dite "chapelle de la Sainte-Vierge", daterait de 1186; la paroisse de Courrière y fut transférée en 1512 à la suite, dit-on, de plusieurs miracles;
- une ajoute de trois travées au XVIIe siècle;
- une ajoute de deux autres travées au XVIIIe siècle.
L'ensemble réunit les styles roman, ogival de la troisième époque et renaissance.
Le 30 juin 1902, un orage épouvantable s'abattit sur la région et la foudre tomba sur la base du choeur : le feu se propagea à toute la toiture. Seuls, échappèrent au désastre, la statue de Notre-Dame (du XVe siècle) et le vieux bas-relief du miracle de "Fier-à-Bras".

Empruntons maintenant la rue de Manage où s'étaient regroupés au début de siècle des ateliers de construction, des aciéries, la gobeleterie nationale et la verrerie d'art ainsi qu'une scierie mécanique.
Quittant provisoirement le territoire communal pour entrer dans Manage, nous tournons rapidement à gauche pour gagner le hameau de Tyberchamps qui signifie champ de Thieband ou de Tibère.

Cette seigneurie avait une vaste étendue et était tenue en plein fief et en un seul hommage du Seigneur de Trazegnies. Parmi les personnages célèbres de ces familles, on peut citer Eustache IV de Bousies, général d'armée sous Charles Quint. Il fut proclamé roi des Arbalétriers en 1526 et, en mémoire de cet événement, il fit installer une nouvelle cheminée dans la salle de réunion de ce serment, dans la cense de Tyberchamps.

En 1759, on fit construire à cet endroit un château de style italien avec un "pilori" dressé à la"justice". Le manteau de la cheminée, conservé intact au château jusqu'en 1920, fut vendu à un antiquaire en même temps que le pilori et ces deux pièces rares prirent le chemin de l'Amérique.
Le château, entouré d'un parc superbe, fut modernisé par Monsieur Max Gilson et existe encore à ce jour.

Nous prenons à gauche le chemin du bois de Buisseret longeant le bois, puis encore à gauche le chemin du château de Buisseret. Dans les arbres, on aperçoit un château moderne et remanié plusieurs fois. Ce site classé a appartenu à la famille du même nom.

On peut espérer que ce magnifique site arboré de notre entité, avec un vaste parc anglais et un étang, sera préservé.
Plus loin, nous passons devant l'ancienne ferme de Rostée (1568) dont on peut voir les fenêtres anciennes, entourées de pierres bleues et protégées par des barreaux.On revient à Familleureux en prenant encore à gauche par le rivage de Buisseret.


promenade5