Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Tourisme / Patrimoine / Châteaux
Actions sur le document

Les châteaux de l'entité

L'entité de Seneffe est très riche en châteaux.  Cependant, la plupart d'entre eux appartiennent à des particuliers et ne sont accessibles qu'à de rares occasions.
Le plus célèbre, et le seul à appartenir au domaine public, est le château de Seneffe, aujourd'hui restauré et reconverti en Musée de l'Orfèvrerie de la Communauté française de Belgique.  Mais les autres valent également le coup d'oeil, tant pour leur architecture que pour leurs jardins.


Le château de Seneffe


  

 
chateau_seneffe
 
Construit entre 1763 et 1768 par l'architecte Laurent-Benoît Dewez pour Julien Depestre, homme d'affaires enrichi devenu comte de Seneffe et de Turnhout en 1767, ce bâtiment est un joyau qui abrite aujourd'hui le Musée de l'Orfèvrerie de la Communauté française de Belgique. 

La façade du logis, de style néo-classique, a été édifiée en pierre bleue de Feluy et d'Ecaussinnes.  Elle est flanquée de deux longues galeries palladiennes à colonnes ioniques, qui abritent des statues et des vases sculptés à l'antique par Laurent Tamine, et conduisent respectivement à une chapelle et une conciergerie.

La cour d'honneur est fermée par une grille en fer forgé qui s'appuie contre deux socles supportant des lions sculptés par Dubois.

Le petit théâtre, parfait exemple de l'architecture néo-palladienne de la seconde moitié du XVIIIème siècle, accueille des concerts, des pièces de théâtre et des expositions.  L'orangerie, autrefois destinée à abriter les orangers qui ornaient la cour d'honneur et les abords du château durant la belle saison, sert aujourd'hui de salle de concert, de séminaire, de conférence ou de réception.

Le "jardin des trois terrasses" s'étend de la galerie droite à l'enceinte de la propriété.  Le parc, aménagé en partie à la française et en partie à l'anglaise, s'étend sur 22 hectares; il comprend un grand bassin central et un étang orné d 'une île romantique que l'on atteint en passant par une passerelle arquée en fer forgé.
 
 
  




Le château de La Rocq


Ce château est situé sur la berge du canal du côté d'Arquennes, camouflé dans un bois.

De l'ensemble originel, construit en 1390 par Wauthier de Bousie, seule subsiste la tour carrée qui surmonte le porche.

Les autres bâtiments ont été reconstruits aux 16ème et 18ème siècles.
 chateau_larocq

Le château est aujourd'hui une propriété privée, à laquelle on ne peut accéder qu'à l'occasion des nombreuses réceptions qui sont organisées.  Il est cependant possible de l'apercevoir de l'allée (moyennnant autorisation) ou de l'autre côté du canal.  

Le château, qui aurait été propriété de Nicolas Rolin, chancelier de Bourgogne, est entouré de douves où se mirent les salles de réception. Son corps de logis est un harmonieux volume percé de trois travées de fenêtres à croisillons.


Le château de Feluy


L'ancien château fort, bordé de son étang et de ses douves, est le fruit du travail d'Eustache de Bousie.

Une remarquable tour-porche arrondie, jadis doublée d'un pont-levis et datée du XIIIème siècle, a été construite à l'entrée du château; à sa gauche se situe un bastion fortifié du XVème siècle.

La bâtisse d'origine, dont subsiste la façade qui correspond à l'ancienne enceinte, a été rasée au XVIIIème siècle sur ordre de la comtesse de Blois, chanoinesse de Nivelles, et  remplacée par la demeure classique qui subsiste aujourd'hui.
 chateau_feluy
Le sérieux de l'ensemble est contrebalancé par une loggia ouvrant sur un vivier d'oies et un bel embarcadère.

Le château a été restauré et rénové en 1940, et plus récemment par ses actuels propriétaires.


Le château Trichon


Ce château est aménagé en demeure de plaisance.Sur l'aile droite, on remarque une curieuse tourelle japonisante, surplombée d'une girouette en forme de dragon. On peut aussi apercevoir les traces de balles datant de la révolution de 1830.


Le "château" Scaron


Il s'agit à vrai dire d'un ancien monastère, jadis occupé par des moines de l'ordre des Trappistes et par des religieuses carmélites d'Epernay.


Le château de Miremont


Appartenant à la famille de Lalieux, ce bâtiment a été édifié au XIXème siècle dans un style inspiré du Moyen Age et de la Renaissance.
Il se dresse à la sortie du village de Feluy en direction d'Ecaussinnes, un peu à l'écart et à l'abri de frondaisons.
 chateau_mariemont


Le château Scrawelle


Daté du milieu du XIXème siècle, le château de Scrawelle est une curiosité architecturale éclectique, d'inspiration mauresque.

Il possède un parc d'un hectare et demi, qui abrite une collection dendrologique* entamée il y a une douzaine d'années. Quelque 600 espèces ou variétés sont réunies, principalement des magnolias et des abies.  Les chênes noirs américains sont également bien représentés.

Château de Scrawelle,
61 avenue de la Motte Baraffe
7180 - Seneffe
Tél - Fax : 064/54 13 92
Gsm : 0476/21 24 23
E-mail : dGRsbWJAc2t5bmV0LmJl
Site : www.parcs-jardins.be/scrawelle/index.html

 
 Château Scrawelle
Jours et heures d'ouverture
Visites individuelles : du 1er mai au 31 octobre, uniquement sur rendez-vous.
Groupes : du 1er mai au 31 octobre, uniquement sur rendez-vous.

 


Le château de Familleureux


Il s'agit d'une construction moderne, remaniée à de nombreuses reprises.
Ce site classé a appartenu à la famille du même nom.

 
 Château de Familleureux


Le château de Buisseret


Fortifié au Moyen Age, le premier château a fait place à une construction plus moderne.
En mai 1945, un violent incendie a emporté toute la toiture, avec la magnifique charpente et la cage d'escalier. Le château a cependant pu être sauvé grâce au dévouement des habitants, des pompiers de La Louvière, des Américains et des prisonniers allemands qui étaient présents.





 
 Château de Buisseret
*dendrologie : science qui traite de la systématique des arbres.