Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Navigation

Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Services communaux / Environnement / Actualités Zonings

Actualités Zonings

Le mercredi 16 septembre 2020, la société INEOS Feluy va procéder à Ia mise en service d’une nouvelle station d’appoint de tétrahydrothiophène (THT) dans le réseau interne de gaz naturel, dont une des étapes consiste en le remplissage d’un nouveau réservoir de stockage de 200 litres de THT, station située à l’entrée de l’établissement. Cette intervention planifiée de l’entreprise extérieure spécialisée Technogas pourrait générer des vapeurs de THT en traces (gaz odorant utilisé pour odoriser le gaz naturel ou gaz de ville, inodore, afin de repérer les fuites potentielles). Ces vapeurs pourraient se faire sentir (odeur de « gaz naturel ») aux abords de l’entrée de l’établissement INEOS Feluy, voire sur la rue de Nivelles à Ecaussinnes et le chemin de halage du canal Charleroi-Bruxelles.

Il ne s’agit pas d’une fuite sur une tuyauterie ou une quelconque vanne de gaz naturel, mais bien de vapeurs de THT utilisé pour odoriser le gaz naturel. L’entreprise extérieure Fluxys a été informée de la situation qui est entièrement sous contrôle.
Ne vous inquiétez dès lors pas si vous percevez des odeurs de « gaz naturel» aux abords de l’entrée de l’établissement INEOS Feluy. La société met tout en oeuvre pour réduire les inconvénients dus à cette situation qui ne présente aucun risque pour la sécurité des personnes et des installations de l’établissement, ni pour celle de la communauté environnante et de l’environnement au sens large du terme.

Le mercredi 9 septembre 2020 vers 16h15 – 16h30, un exercice d'évacuation et de recensement a lieu sur le site de MECAR, à Petit-Roeulx-lez-Nivelles. Cet exercice conduira au déclenchement de la sirène SEVESO, à l’évacuation du personnel et le rassemblement de celui-ci aux points de recensement et au recensement en lui-même. Pendant ce temps, la sirène du site sera en fonctionnement. Il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

 

Le 31 août 2020 de 12h00 à 23h00, les torchères de Total Petrochemicals Feluy seront utilisées en raisond’une défaillance instrumentale ou mécanique d’équipement. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage- Prolongation jusqu’au 1er septembre 2020  à 8h00.

Le 29 août 2020 de 1h00 à 7h00, les torchères de Total Petrochemicals Feluy seront utilisées en raison de fluctuation du procédé. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

Le 24 août 2020 vers 7h00, a eu lieu pour une maintenance planifié l’arrêt des installations de la société Sol Feluy. Le redémarrage est planifié le 28 août 2020 en matinée. Ce redémarrage peut occasionner du bruit. Le maximum sera fait pour réduire les nuisances sonores.

 

Le mercredi 26 août 2020 vers 16h15 – 16h30, un exercice d'évacuation et de recensement a lieu sur le site de MECAR, à Petit-Roeulx-lez-Nivelles. Cet exercice conduira au déclenchement de la sirène SEVESO, à l’évacuation du personnel et le rassemblement de celui-ci aux points de recensement et au recensement en lui-même. Pendant ce temps, la sirène du site sera en fonctionnement. Il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

 

Le 24 août 2020 de 23h au 25 août 2020 de 23h, la société Total Petrochemicals Feluy informe que ses torchères seront utilisées en raison d’un arrêt planifié d’unité. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

 

Le 24 août 2020 à 9h58, la société Ineos Feluy a déclenché les sirènes d’alerte sur le site d’Ineos Feluy et d’Afton Chemical suite à un déclenchement intempestif d’un bouton-poussoir lors d’une intervention de maintenance dans la zone process d’Afton chemical.

 

Le 21 août 2020 de 18h40 à 18h50, la société Afton Chemical a utilisé son système de torchère suite à une fluctuation de procédés de production. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

 

Le 21 août 2020, la société Total Petrochemicals Feluy informe que ses torchères seront utilisées, du 24 août 2020 à 0h au 24 août 2020 à 23h en raison d’un arrêt planifié d’unité. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

 

Du 12 août 2020 à 18h au 14 août à 18h, la société Ineos Feluy utilisera sa torchère, suite à l'entretien d'une de ses unités de production. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

 

Le 7 août 2020 à 23h53, la société Ineos Feluy a déclenché les sirènes d’alerte sur le site suite à la survenance d’un incident mineur dans l’installation de production de poly alpha Olépines (PAO). Cet incident a été rapidement maîtrisé par le personnel d’intervention de l’entreprise suivant ses procédures internes. A aucun moment, cette situation n’a présenté de risques pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

 

Le 31 juillet 2020, la société Ineos Feluy a déclenché les sirènes d’alerte sur le site suite à la survenance d’un incident mineur. Cet incident a été rapidement maîtrisé par le personnel d’intervention de l’entreprise suivant ses procédures internes. A aucun moment, cette situation n’a présenté de risques pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

 

Odeurs de gaz sur Seneffe – Levée de la phase communale du plan d'urgence, le 11 août à 15h45

Les odeurs qui ont incommodé une large population pendant quasi une semaine, ne sont pratiquement plus perceptibles sur Seneffe depuis quelques jours. La phase communale du plan d’urgence de Seneffe avait été activée ce dimanche 2 août à 16h25. Elle a été levée ce jour, 11 août 2020 à 15h45. La phase de crise est terminée mais toutes les investigations, recherches et enquêtes avec l’ensemble des acteurs se poursuivent et se poursuivront pendant plusieurs semaines. Des briefings seront aussi prévus afin de revoir et améliorer les procédures mises en œuvre dès le début de la crise mais aussi d’envisager notamment la révision des permis délivrés pour exploiter l’entreprise. C’est une autre phase qui s’ouvre. Les autorités restent attentives à la situation. Il n’y a priori pas de raison d'avoir de nouvelles odeurs mais si tel était le cas, tout serait mis en œuvre pour déployer, à nouveau, le matériel d’analyses.

La large cellule de crise, mise sur pied par la Commune de Seneffe, rassemblait outre la Commune de Seneffe, plusieurs services techniques, la commune d’Ecaussinnes mais également le centre de crise wallon et celui du Gouverneur de Hainaut.  Ce matin, elle a confirmé, après avoir investigué toute une série d'hypothèses qui ont pu être écartées, que tout portait à croire que les odeurs incommodantes ressenties sont des conséquences de l’incident du 28 juillet 2020 sur le site d’Afton Chemical (appelée communément AFTON) à Ecaussinnes.  Les odeurs étaient particulièrement incommodantes. Elles ont pu occasionner quelques irritations, d’autant plus pour certaines personnes fragilisées mais tous les experts s’accordent à dire qu’il n’y avait aucun risque toxique et que la population n’a pas été en danger.

La volonté est aussi de sanctionner toute infraction environnementale. Le travail d’analyses des divers services de police concernés est toujours en cours. Deux procès-verbaux ont été dressés mardi 28 juillet et lundi 3 août par la Zone de Police Mariemont. D’autres le seront en fonction de l’évolution de l’enquête en cours.

Un point sur les mesures prises sera communiqué dans les prochaines semaines.

 Odeurs de gaz sur Seneffe – Point de la situation le 7 août à 14h30

Les odeurs qui ont incommodé une large population pendant quasi une semaine, ne sont plus pratiquement perceptibles sur Seneffe depuis quelques jours. Tout porte à croire que ces odeurs sont des conséquences de l’incident du 28 juillet 2020 sur le site d’Afton Chemical (appelée communément AFTON) à Ecaussinnes. Les enquêtes et expertises se poursuivent pour affiner les causes précises des odeurs incommodantes et parfois irritantes ressenties, majoritairement, à Feluy et Arquennes. La large cellule de crise mise sur pied par la Commune de Seneffe se réunira encore la semaine prochaine. Elle rassemble outre la Commune de Seneffe, plusieurs services techniques, la commune d’Ecaussinnes mais également le centre de crise wallon et celui du Gouverneur de Hainaut.  
Il n’y a priori pas de raison d'avoir de nouvelles odeurs mais si tel était le cas, tout serait mis en œuvre pour déployer, à nouveau, le matériel d’analyses.

Odeurs de gaz sur Seneffe – Point de la situation le 5 août à 12h30

Les enquêtes se poursuivent pour découvrir l'origine précise des odeurs incommodantes et parfois irritantes ressenties, majoritairement, à Feluy et Arquennes. A cette fin, de nouveaux équipements de pointe sont en cours d’installation par la Protection civile au sein de la société AFTON. L’ensemble des forces-vives sont en contact permanent, d’autres expertises sont également toujours sollicitées, la large cellule de crise mise sur pied par la Commune de Seneffe se réunit quotidiennement. Elle rassemble outre la Commune de Seneffe, plusieurs services techniques, la commune d’Ecaussinnes mais également le centre de crise wallon et celui du Gouverneur de Hainaut.  
Les odeurs incommodantes ont pratiquement disparu. Néanmoins, la population peut être assurée que tous les moyens sont mis en œuvre pour garantir la fin des nuisances et sanctionner toute infraction environnementale.
Un nouveau communiqué est prévu le vendredi 7 août dans la journée. Si l’actualité le justifie, il sera anticipé.

 

Odeurs de gaz sur Seneffe – Point de la situation le 4 août à 12h30

Les enquêtes se poursuivent pour découvrir l'origine précise des odeurs incommodantes et parfois irritantes ressenties, majoritairement, à Feluy et Arquennes. Une nouvelle visite est en cours sur le site de la société AFTON qui a connu un incident mardi 28 juillet. La cellule de crise mise en place par la Commune de Seneffe en collaboration avec celle d’Ecaussinnes confirme, au travers de ses experts, l'absence de toxicité et de risque pour la santé pour la population.

L’autorité communale est particulièrement consciente de l’importance et de la durée des nuisances subies par la population depuis ce mardi 28 juillet au matin et combien celles-ci peuvent perturber la vie quotidienne des citoyens dans une période qui est déjà particulièrement difficile au vu de la crise sanitaire liée au Coronavirus et à la chaleur. Elle met tous les moyens en œuvre depuis le début des nuisances pour y mettre fin et sanctionner toute infraction environnementale.

 

Depuis mardi matin, des odeurs très incommodantes et parfois irritantes sont ressenties principalement sur les villages de Feluy et d’Arquennes mais à certains moments beaucoup plus loin encore. Il s’est avéré mardi dans la soirée que la société AFTON, située dans le zoning industriel sur la Commune d’Ecaussinnes, a rencontré un problème technique et a dû mettre l’installation en sécurité en envoyant les gaz à la torchère. Les installations en cause ont été arrêtées. Les nuisances, même si elles étaient moins intenses, ont duré jusqu’au vendredi matin, incommodant d’autres villages notamment d’Ecaussinnes en fonction de la direction des vents, suite à l'évacuation des produits fabriqués et au nettoyage complet de tous les équipements. Le jeudi 30 juillet, des odeurs soufrées ont été perçues dans un large rayon et sont dues au nettoyage, dans une société spécialisée de Manage, des camions-citernes de la société procédant à l’évacuation des déchets liquides d’AFTON.

Depuis samedi 1er août en matinée, de nouvelles odeurs sont perceptibles et sont à certains moments très fortes.  Malgré les analyses faites, la cause de ces nouvelles odeurs n’a pas pu être identifiée. Les investigations se poursuivent avec d’autres méthodologies.

 

 

Les odeurs sont particulièrement incommodantes. Elles peuvent occasionner quelques irritations, d’autant plus pour certaines personnes fragilisées mais sur base de l’ensemble des mesures réalisées dès mardi, tous les experts s’accordent à dire qu’il n’y a aucun risque toxique et que la population n’est pas en danger. Lorsque les odeurs se manifestent, il peut être utile de fermer portes et fenêtres mais il est important d’aérer l’habitation dès que possible.

 

Une large enquête est en cours depuis ce mardi 28 juillet, à l’initiative de la Commune de Seneffe et en étroite collaboration avec la Commune d’Ecaussinnes. Diverses interventions ont été concertées avec les services régionaux, la Police zonale et les Pompiers.  Ce dimanche, devant la difficulté d’établir la nouvelle source d’odeur, la cellule de crise communale de Seneffe a été activée. Dimanche, lundi et encore ce 4 août début de matinée, de très larges réunions se sont tenues. La situation est suivie en collaboration entre les autorités communales, la cellule de crise du Gouverneur, des représentants des Pompiers, de la Police zonale, de la Protection civile, du 112, du du SPW, de SOS Environnement-Nature, de la discipline médicale du Fédéral ainsi que Hainaut Analyses. D’autres expertises sont aussi sollicitées de façon ponctuelle. Tous les moyens sont mis en œuvre pour mettre fin aux nuisances. Deux procès-verbaux ont été dressés mardi 28 juillet et lundi 3 août par la Zone de Police Mariemont. D’autres le seront en fonction de l’évolution de l’enquête en cours.

 

Une nouvelle visite d’inspection du Département de la Police et des Contrôles, de la Protection civile et des Pompiers est en cours sur le site de la société AFTON qui a connu un incident mardi 28 juillet.

 

Les enquêtes se poursuivent, tous les moyens sont mis en œuvre par l’ensemble des forces-vives. Un nouveau communiqué est prévu au plus tard le 5 août en fin de matinée.

 

 

Odeurs de gaz sur Seneffe - Point de la situation le 3 août à 0h30

L’enquête s’est poursuivie toute la soirée dans différentes entreprises du zoning ainsi que sur les conduites et stations de détente de Fluxys. Une source d’odeurs a été identifiée aux bassins de décantation de la station d’épuration des eaux d’AFTON et d’INEOS. Toutefois, il n’est pas exclu qu’il y ait d’autres sources. L’enquête se poursuit. Une solution est à l’étude pour contrecarrer ces nuisances.

 

Odeurs de gaz sur Seneffe - Point de la situation le 2 août à 20 heures

Les odeurs ressenties ces derniers jours sont particulièrement incommodantes. L’autorité communale est bien consciente des désagréments et de l’inquiétude de la population.
Suite aux odeurs de gaz ressenties à nouveau depuis hier matin (samedi 1er août) et particulièrement la nuit de samedi à dimanche sur l'entité de Seneffe mais aussi d'Ecaussinnes, de Manage et de Nivelles, une réunion est en cours depuis 17h00 avec l'autorité communale de Seneffe et d'Ecaussinnes, la cellule de crise du Gouverneur, des représentants des Pompiers, de la Police, de la Protection civile, du Département de la Police et des Contrôles du SPW (SOS Environnement-Nature) et de la discipline médicale du Fédéral. Au vu des incidents de ce mardi 28 juillet, un responsable d'Afton est autour de la table. Des mesures ont été réalisées par la Protection civile cet après-midi en divers lieux de l'entité de Seneffe et de Nivelles. De l'H2S ou sulfure d’hydrogène a été mesuré par la Protection civile dans des concentrations largement inférieures (de 0,3 à 0,7 PPM) au seuil de toxicité (qui est de 10 PPM). Les responsables de l'entreprise AFTON ne trouvent pas d'éléments pouvant expliquer un rejet d'H2S venant de leur société, ce week-end. Une enquête large est menée auprès d'autres industriels et de Fluxsys pour déterminer l'origine des odeurs. Dans l’attente, la société AFTON a annoncé qu’elle termine la production en cours et met à l’arrêt son unité. Cet arrêt devra avoir lieu vers minuit.

Les autorités suivent la situation et communiqueront dès qu’elles auront de nouveaux éléments.

 

Odeurs - 1 et 2 aout 2020

Des odeurs semblables à celle du gaz sont à nouveau perceptibles sur Feluy et Arquennes ce weekend. La commune de Seneffe est en contact étroit avec la commune d'Ecaussinnes et les autorités régionales afin de rétablir la situation et de sanctionner les auteurs. Ces odeurs ne sont pas toxiques mais peuvent être irritantes pour certaines personnes.

La Protection civile va procéder à des analyses d'air ce dimanche après-midi.

 

Incident chez AFTON du 28 juillet 2020 – Odeurs résiduelles et résultats de l’enquête interne - Point de la situation le 31 juillet à 12h

Suite à l'incident survenu mardi soir au sein de ses installations, l'entreprise AFTON procède toujours à l'évacuation des produits fabriqués et au nettoyage complet de tous ses équipements. Des odeurs résiduelles sont donc toujours présentes. La direction des vents a changé, elle était ce vendredi 31 juillet au matin de direction sud – sud/est. Ce sont les habitants d’Ecaussinnes-Lalaing qui sont donc le plus incommodés mais la direction des vents peut toujours changer et des turbulences peuvent occasionner des nuisances olfactives en d’autres lieux. La situation devrait revenir définitivement à la normale en fin de journée.

Des odeurs soufrées ont été perçues également sur le territoire de Manage. Il n’est pas impossible qu’elles soient dues aux nettoyage des camions-citernes de la société procédant à l’évacuation des déchets liquides d’AFTON.

Au vu de la concentration, il n’y a pas de risque de toxicité. La Commune de Seneffe reste en contact très régulier avec AFTON, les différents officiers des Pompiers et Orès.

Par ailleurs, la société AFTON nous a informé des résultats de l’enquête interne suite aux odeurs de gaz ressenties en divers lieux de l’entité et particulièrement à Arquennes et à Feluy, ce mardi 28 juillet. Il s’avère que la torchère a été utilisée à deux reprises, une première fois à 9h33 et une deuxième à 20h36, suite au déclenchement d’un oxydeur thermique. Les causes du déclenchement de l’oxydeur ont pu être déterminées. Elles sont dues à un corps étranger dans la matière première qui a bloqué une vanne rotative ce qui a occasionné une réactivité excessive et une augmentation de température des gaz dans l’oxydeur. Diverses mesures correctives sont prises afin que ce type d’incident ne puisse se reproduire.

Pour rappel, le gaz traité par l’usine est un gaz très odorant, le H2S avec des traces de mercaptans (RSH), utilisés comme traçeurs dans le gaz naturel pour le rendre olfactif. Le H2S est récupéré avant rejet par un laveur dont l’efficacité est de 95 %. L’H2S résiduel est oxydé dans l’oxydateur thermique. Une torchère est présente sur le site pour toute opération d’urgence et pour empêcher les rejets d’H2S dans l’atmosphère. La torchère ne permet pas une combustion aussi complète que dans l’oxydeur thermique, des produits soufrés se diffusent donc dans l’atmosphère via la torchère (65 mètres de haut). Ils sont très odorants et provoquent une forte incommodité. Au vu des faibles concentrations d’H2S rejetée à la torchère, les rejets ne sont pas considérés toxiques. Afin d’identifier le danger réel en termes de santé publique, la Commune de Seneffe va demander à l’AWAC (l’Agence Wallonne de l’Air et du Climat) de réaliser une étude de dispersion du panache et d’envisager s’il y a lieu ou non de revoir les caractéristiques de la torchère (hauteur, diamètre, température…) telles qu’autorisées en 2009 par la Commune d’Ecaussinnes avec l’avis favorable de l’AWAC.

L’autorité communale a signalé les faits ce mercredi en début de matinée aux services régionaux et fédéraux en charge du contrôle de cette société. Le Département de la Police et des Contrôles (DPC) du Service public de Wallonie est, directement intervenu en étroite collaboration avec le service environnement de la Commune. Ces deux services continueront à suivre ce dossier avec les autres administrations compétentes dont la Commune d’Ecaussinnes.

Il est inadmissible que les responsables n’aient pas informé les autorités dès l’utilisation de la torchère. La Commune a rappelé la nécessité et l’importance d’être avertie lors de chaque événement susceptible d’impacter l’environnement et les riverains, comme c'est le cas pour la majorité des exploitants du zoning.

Focus Torchères

Il y a deux types de torchères sur le zoning de Feluy, des torchères « Process » et des torchères de sécurité.

Les torchères de Total Petrochemicals Feluy, très visibles puisque ce sont 2 longs tuyaux verticaux de 135 mètres situés côte à côte, sont des torchères « Process ». Ces torchères fonctionnent souvent. En effet, elles sont utilisées pour assurer la combustion d’éléments gazeux déchargés de leurs installations, soit en cas de fluctuations de procédés, soit en cas de maintenance planifiée, soit en cas de défaillance mécanique ou instrumentale ponctuelle, soit enfin en cas de situation d’urgence.

Une autre torchère est très visible sur le zoning, celle de l’unité LAO d’Ineos, elle mesure 80 mètres de haut. Cette torchère est une torchère de sécurité qui n’est quasi utilisée qu’en cas d’urgence lorsqu’il faut dépressuriser une unité par sécurité. Il en est de même pour une autre torchère d’une hauteur de 29 mètres d’Ineos et celle d’Afton qui mesure 65 mètres.

.Odeurs de gaz, ce 28 juillet – Point de la situation le 29 juillet à 11h.

Ce 28 juillet, dès le milieu de la matinée, des odeurs de gaz ont été ressenties en divers lieux de l’entité et particulièrement à Arquennes et à Feluy. Les Pompiers des casernes de Nivelles et La Louvière se sont rendus sur place à chaque fois. Ils n'ont pas détecté de gaz. Orès a également été sollicité pour vérifier qu’il n’y avait pas de fuites de gaz. Aucune fuite n’a été constatée.

Vers 22 heures, la cause a pu être identifiée par la Police. La société Afton, située dans le zoning industriel sur la Commune d’Ecaussinnes, a rencontré un problème technique sur un oxydateur thermique vers 20h35 et a dû mettre l’installation en sécurité en envoyant les gaz à la torchère. Le gaz traité par l’usine est un gaz très odorant, le H2S avec des traces de mercaptans (RSH), utilisés comme traçeurs dans le gaz naturel pour le rendre olfactif. La torchère ne permet pas une combustion complète, des produits soufrés se sont diffusés dans l’atmosphère via la torchère (65 mètres de haut). Ils sont très odorants et provoquent une forte incommodité. Les Pompiers ont précisé qu'il n'y a pas de problème de toxicité.

Même si aucune odeur n’était perceptible sur le site de l’usine, il est regrettable que les responsables n’aient pas signalé l’utilisation de la torchère et les nuisances potentielles aux autorités et services de secours dès 20h35 afin de pouvoir informer au mieux la population.

Ce mercredi matin, la société n’est pas en mesure de fournir d’explications quant aux causes des nuisances olfactives ressenties dès le milieu de la matinée, ce 28 juillet. Une enquête interne est en cours. Orès confirme de son côté qu’aucune fuite de gaz n’a été décelée dans son réseau.La Commune de Seneffe attend les résultats de l’enquête au sein d’Afton et les mesures correctives qui seront prises afin d’éviter de nouvelles nuisances. Elle rappellera aussi l’obligation d’informer les autorités le plus rapidement possible. Les autorités régionales et fédérales seront informées de la situation.

Le 20 juillet vers 10h30, un feu a eu lieu dans un dépoussiéreur sur la ligne de production des sciures imprégnées de la société Geocycle. Leurs équipes d'interventions sont intervenues rapidement et les pompiers ont été appelés pour prendre le relais. Le feu a été maîtrisé, les dégâts sont limités et il n'y a pas de blessés.

Le 19 juillet vers minuit, un feu s’est déclaré dans un container de déchets, à l’extérieur, du site de production de la société Sopura dans le Parc Paysager de Tyberchamps. La police et les pompiers se sont rendus sur place et la situation a été rapidement maîtrisée. Il n’y a pas eu d’écoulement de produit et aucune installation n’a été touchée.

 

Du 16 juillet 2020 à 18h au 17 juillet 2020 à 6h, les torchères de Total Petrochemicals Feluy seront utilisées en raison de fluctuation du procédé. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

Du 7 juillet de 17h15 au 8 juillet à 8h00, les torchères de Total Petrochemicals Feluy seront utilisées en raison de fluctuation du procédé. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

Le 6 juillet vers 7h00, aura lieu pour une maintenance planifié l’arrêt des installations de la société Sol Feluy. Le redémarrage est planifié le10 juillet en journée. Le maximum sera fait pour réduire les nuisances sonores.

Le 6 juillet 2020 de 8h00 à 20h00, les torchères de Total Petrochemicals Feluy seront utilisées en raison de fluctuation du procédé. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

Le 2 juillet à 10h, la société Total Petrochemicals Feluy annonce que l’opération prévoyant l'utilisation des torchères prévue ce 2 juillet 2020 au 3 juillet 2020 est terminée.

Le 1er juillet à 22h, la société Total Petrochemicals Feluy annonce que du 2 juillet à 10h au 3 juillet à 20h, ses torchères seont utilisées en raisond’un arrêt planifié. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

Le 27 juin au matin jusqu'au 29 juin, la société Ineos Feluy utilisera sa torchère, suite à l'entretien d'une de ses unités de production. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

24 juin 2020 à 9h, un incident sur le site de la société Geocycle a provoqué des odeurs liées à une perte de confinement. Les pompiers ont été alertés mais n’ont pas eu à se déplacer, la situation ayant été très rapidement maitrisée par les équipes internes. Les odeurs ont été perceptibles jusqu’en fin de matinée.

20 juin 2020 de 17h00 au 21 juin à 10h00, les torchères de Total Petrochemicals Feluy sont utilisées en raison de tests. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

Après enquête, il s’avère qu’il ne s’agissait pas de test mais d’un incident sur un transformateur qui a mené à une coupure électrique quasi générale sur le site et a obligé de mettre en sécurité la plupart des unités. La mise en sécurité des installations a de ce fait occasionné le torchage et les flammes importantes. En cascade se sont produits des incidents sur le site de fax et de téléphonie, ce qui a conduit au moment de la remise en service à l’utilisation erronnée du mot « Test ».

18 juin 2020 - Suite à un incident technique sur l'unité polypropylène PP3 vers 15 heures, les torchères de Total Petrochemicals Feluy sont utilisées et le seront jusqu'à minuit. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

18 juin 2020 à 13h, La sociéte Ineos Feluy a déclenchée une alerte sur son site ce jeudi vers 12h55 à la suite d’une fuite sur une pompe dans la zone du LAO. La fuite est isolée et l’alerte a été levée vers 13 h. Il n’y a ni blessé, ni dommages matériels.

16 juin 2020 de 5h00 à 20h00, les torchères de Total Petrochemicals Feluy sont utilisées en raison de fluctuation du procédé. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

13 juin 2020 de 17h00 à minuit, les torchères de Total Petrochemicals Feluy sont utilisées en raison du redémarrage d’un de nos réacteurs. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

9 juin 2020 de 6h00 à 18h00, les torchères de Total Petrochemicals Feluy sont utilisées en raison de fluctuation du procédé. Arrêt compresseur P3P301. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

3 juin 2020 début d’après-midi, odeur de gaz naturel aux abords du parking principal de l’établissement de la société INEOS Feluy. Il ne s’agit pas d’une fuite de gaz sur une quelconque tuyauterie ou vanne de gaz naturel, mais bien de vapeurs de mercaptan (gaz odorant utilisé pour le gaz naturel) émises lors de l’intervention planifiée de l’entreprise extérieure Technogas sur la station d’appoint de mercaptan, station située à l’entrée du parking principal. L’entreprise extérieure Fluxys est également bien informée de la situation en tant qu’acteur lors de cette intervention. La situation est entièrement sous contrôle.

1er juin 2020 de 21h00 à 02h00, les torchères de Total Petrochemicals Feluy sont utilisées en raison de fluctuation du procédé. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

29 mai vers 7h00 – Redémarrage des installations de la société Sol Feluy. Le maximum est fait pour réduire les nuisances sonores.

Entre le 24 mai 2020 en après-midi et le 25 mai vers 07h00, aura lieu l’arrêt planifié des installations de la société Sol Feluy. Le redémarrage est planifié le 29 mai vers 7h00. Le maximum sera fait pour réduire les nuisances sonores.

3 mai 2020 de 16h00 à minuit, les torchères de Total Petrochemicals Feluy sont utilisées en raison de fluctuation du procédé. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

30 avril 2020 en début d’après-midi– Redémarrage des installations de la société Sol Feluy. Le maximum est fait pour réduire les nuisances sonores.

27 avril 2020 de 6h00 à 18h00, les torchères de Total Petrochemicals Feluy sont utilisées en raison de l’arrêt d’un compresseur pour un entretien. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

27 avril 2020 vers 7h00, aura lieu l’arrêt planifié des installations de la société Sol Feluy. Le maximum sera fait pour réduire les nuisances sonores.

21 avril 2020 de 6h00 à 12h00, les torchères de Total Petrochemicals Feluy sont utilisées en raison de fluctuation du procédé. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

19 avril 2020,  les torchères de Total Petrochemicals Feluy sont utilisées en raison de l’arrêt inopiné d’une unité, utilisation des torchères. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage

18 Mars 2020 jusqu'au 19 mars 2020 12h00, les torchères de Total Petrochemicals Feluy sont utilisées en raison d’une défaillance d'une des unités. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

18 Mars 2020 jusqu'au 19 mars 2020 12h00, les torchères de Total Petrochemicals Feluy sont utilisées en raison d’une défaillance d'une des unités. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

17 Mars 2020 de 5h à 15h, les torchères de Total Petrochemicals Feluy sont utilisées en raison de fluctuation du procédé. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

9 mars 2020 de 9h à 20h00, les torchères de Total Petrochemicals Feluy sont utilisées en raison d’un redémarrage planifié d’unité. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

7 mars 2020 – la société DSV Logistics SA rue de Courrière, 12 à Familleureux informe que les sirènes ont fonctionné suite à un test du protocole d’alarme.

5 mars 2020 à 22h00 jusqu’au 6 mars 2020 12h, les torchères de Total Petrochemicals Feluy sont utilisées en raison d’un arrêt planifié d’unité. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

29 février 2020 de 13h45 à 23h00, les torchères de Total Petrochemicals Feluy sont utilisées en raison d’un arrêt planifié d’unité. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

25 février 2020 vers 15h55, la société INEOS a enregistré une perte de la moitié de l’alimentation électrique 15 kVA de l’installation LAO venant de ELIA. Conformément à leurs procédures internes, ils ont arrêté leurs installations, ce qui engendre l’utilisation de leur système de torchère. Il n’y a aucune victime, ni aucun risque pour la communauté environnante ni pour cette de leur personnel et leurs installations. Ils mettent tout en œuvre pour réduire les inconvénients liés à cette situation (flamme plus ou moins importante accompagnée de fumées noires et du bruit).

21 février 2020 de 12h à 24h, les torchères de Total Petrochemicals Feluy sont utilisées en raison de fluctuation du procédé. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

14 février 2020 de 12h à 20h30, les torchères de Total Petrochemicals Feluy sont utilisées en raison de fluctuation du procédé. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.

12 février 2020  à 20h30, un incendie d’hydrocarbure s’est déclaré dans l’installation de production du site d’INEOS Feluy, l’alerte de niveau 0 a été lancée immédiatement et l’équipe de première intervention du site a rapidement mis en place les moyens de lutte contre l’incendie. Les services de secours externes (Zone Hainaut-Centre) sont arrivés en renfort sur le site vers 21h00 mais n’ont pas dû intervenir, l’incendie ayant été maîtrisé vers 21h00. La mise en sécurité des installations de production nécessite l’utilisation de la torchère, produisant des flammes importantes et du bruit. Il n’y a aucune victime, ni aucun impact sur l’environnement interne et externe. La fin d’alerte a été déclenchée à 22h04.

 

12 février 2020 en après-midi et soirée, les torchères de Total Petrochemicals Feluy sont utilisées en raison de perturbations sur l'unité PP2 et d'un arrêt non prévu d'un compresseur de recyclage PP3. La société fait tout pour réduire les inconvénients dus à cette situation, qui ne présente aucun risque pour la sécurité de l'usine ni pour celle du voisinage.