Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Navigation

Actions sur le document

2003-03-17

Ce qui s'est dit lors de la réunion du 17 mars 2003 de la Commission Sécurité-Environnement du Parc Industriel de Feluy

 

 


1. Présentation du réseau d'alerte dans la zone de Feluy

Répondant favorablement à la demande de la Commission, la " Protection Civile " rebaptisée " Sécurité Civile " est venue présenter ce 17 mars le réseau d'alerte effectif en Belgique et plus particulièrement dans la zone de Feluy.

Depuis plusieurs années, la Sécurité Civile assure la mise en place et la gestion du réseau d'alerte actuellement en pleine expansion sur l'ensemble du territoire belge.

L'objectif est clair : arriver à un total de 630 sirènes opérationnelles pour 2004 !

Installées aux alentours des entreprises dites "Seveso" ou sur le territoire industriel lui-même, ces sirènes permettent de prévenir en cas de danger imminent la population située à l'intérieur des zones dites " à risque ".

Leur emplacement est déterminé sur base de la situation géographique des lieux et des périmètres qui définissent ces zones à risque.

En cas de danger, seuls le centre de crise de la Sécurité Civile et le centre 100 peuvent actionner ce type de sirènes. Différentes tonalités et messages pré-enregistrés peuvent être émis par ces sirènes dont la puissance permet de porter l'information jusqu'à une distance de 1 km.

A l'heure actuelle, on dénombre sept sirènes à Seneffe et deux à Ecaussinnes.

D'ici 2004, le nombre de sirènes installées sur ces deux entités devrait augmenter sensiblement. On parle de trois sirènes supplémentaires à installer à Ecaussinnes et plusieurs autres devraient êtres placées prochainement à Seneffe.

Des tests seront le 5 avril 2003 sur l'ensemble des sirènes installées dans la zone de Feluy. Une enquête sera ensuite réalisée auprès des riverains pour évaluer l'impact de cette campagne de tests.

Lors de la réunion, la Commission a insisté sur la nécessité et l'importance d'une bonne information de la population au sujet de ce type de campagne.

Il a également été rappelé qu'une bonne façon de se protéger en cas d'alerte était d'appliquer les 5 consignes de sécurité suivantes :

 

  1. Restez à l'intérieur
  2. Fermez les portes et les fenêtres
  3. Allumez la radio ou la télévision
  4. Évitez de téléphoner
  5. Laissez les enfants à l'école

Pour obtenir plus de renseignements sur le sujet, n'hésitez pas à consulter le site Internet : www.seveso.be


2. BP Chembel : remplacement du brûleur de déchets d'alkyls aluminium

Depuis 1976, la société BP Chembel utilise un brûleur au sol afin d'éliminer les résidus de production de leur unité de fabrication d'alkyls aluminium.

Afin de se mettre en conformité avec les nouvelles normes en matière d'émissions décrites dans l'arrêté du Gouvernement wallon du 13/04/00, la société a décidé de remplacer ce brûleur avant 2006 par un incinérateur plus performant. Sa mise en route est prévue pour le début de l'année 2004.

Environ 170 tonnes de cendres devraient être générées par la combustion des 670 à 700 tonnes de déchets à incinérer annuellement.

A raison de 2 camions toutes les 6 semaines, ces cendres devraient être acheminées vers des cimenteries pour leur revalorisation. A défaut, elles seront mises en décharge dans un Centre d'Enfouissement Technique (CET) de classe 1.

Outre le respect de normes environnementales plus strictes, la société prévoit de récupérer et de valoriser sous forme de vapeur l'énergie produite par la combustion des déchets. Ce procédé permettrait à la société d'économiser annuellement quelque 600.000 m³ de gaz naturel ce qui sous-entend également une réduction de leurs émissions en CO2 de 1.200 tonnes/an.

Signalons enfin que ce projet n'a suscité aucune remarque écrite de la part de la population lors de l'enquête publique réalisée à Ecaussinnes.

Pour obtenir plus de renseignements sur ce projet, vous pouvez contacter le Service Environnement de la commune d'Ecaussinnes (Tél : 067/49.13.95) et/ou la société BP Chembel (Tél : 067/87.52.11).
 

Pour la Commission
 
S. Justin
Rapporteur
D.Vanderwegen
Président